LE TAIJI QUAN

Le Taiji Quan (Tai Chi Chuan) est un wushu (art martial) traditionnel issu de la voie taoïste.

Cet art martial, prend sa source dans le combat et la violence et les transcende en une voie vers le calme, l'équilibre, la douceur et la santé. 

Son principal avantage est d’être accessible et adaptable à tous, sans discrmination d’âge, de sexe ou de handicap.

Authentique voie de développement personnel et de transformation de soi, le Taiji permet au pratiquant, par la régulation du souffle interne Qi (Chi), de parvenir graduellement à une réelle et intime stabilité contribuant à évoluer vers une vie plus harmonieuse et sereine tout en étudiant et en développant ses aptitudes martiales.

Bien sûr, le chemin est long et semé d’embuche, c’est pour cela qu’il est toujours intéressant de partager la pratique avec le plus de monde possible afin de s’entraider et évoluer ensemble.


L'HISTOIRE

Le Taiji Quan est le reflet et le résultat du long travail des siècles.

Son essence est profondément enracinée dans le respect des lois de la nature que la Chine, depuis des millénaires, applique dans ses philosophies religieuses (Confucianisme, Bouddhisme et Taoïsme) ainsi que dans sa médecine traditionnelle.

Sous un certain angle, le Taiji Quan s'apparente à l'art martial développé à partir du Vème siècle dans le temple de SHAOLIN.

À cette époque, l'arrivée du moine indien BODHIDARMA - DA MO en chinois - insuffla l'enseignement du développement énergétique associé à la pratique des arts martiaux afin de permettre aux moines de fortifier leur corps et ainsi produire une recherche contemplative et méditative plus efficace.

Rappelons que c'est à partir du temple de SHAOLIN que naquirent de nombreux arts martiaux tels que ce qu'on nomme Kung Fu et le Karaté au Japon.

Le Taiji Quan nous viendrait d'un ermite taoïste, ZHANG SAN FENG qui vécut au au XIIIème siècle. Déjà expert en arts martiaux, il fût inspiré par un combat entre un serpent et une grue (ou peut-être est-ce simplement une allégorie de la fusion de deux style du temple Shaolin) et s'appliqua à associer la force spiralée et souple du reptile aux mouvements d'ouverture et de fermeture des ailes de l'oiseau dans ses techniques, donnant ainsi naissance au Taiji Quan.

Plus récemment l'histoire nous révèle le nom de CHEN CHANG XIN (1771 - 1852) descendant de la famille CHEN à Chen Jia Gou.

Il eut un élève illustre, YANG LU CHAN. Ce dernier fut à l'origine de la propagation du Taiji Quan jusqu'à nos jours.

Actuellement, cinq styles majeurs sont pratiqués:

-Le style CHEN : le plus ancien, se caractérise par des alternances de mouvements souples et lents avec des mouvements rapides, explosifs.

-Le style YANG : mouvements souples et ininterrompus (cependant, ses applications martiales peuvent être travaillées de façon rapide et explosive).
Le style Cheng Man Ching en est issu.

-Le style WU ( WU YU XIANG ) : aux techniques souples et réduites.

-Le style WOO ou Hao ( WU CHIEN CHUAN ) : aux postures inclinées vers l'avant et aux mouvements de moyenne ampleur.

-Le style SUN : avec de petites postures, des mouvements agiles et plutôt rapides.